Ton ombre

Le rosé n’a plus le goût de rosé et les fruits n’ont plus le goût de fruits. Sans toi, la vie n’a plus d’odeurs. Tout passe devant moi et s’envole. Comme si rien ne s’était passé, comme si mon passé n’était qu’un rêve, comme si ce rêve n’avait pas de réveil, comme si les oiseaux ne volaient plus, comme si les dauphins ne nageaient pas, comme si les sirènes n’existaient pas, comme si tu n’étais plus là, comme si l’illusion s’en allait avec ton ombre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s