Dans ce monde

L'impression qu'la compassion est une passion éphémère de l'humanité, comme un pamplemousse amère. Elle s'en va comme elle est venue, sur une mélodie de déjà vue. La colère prend place et elle disparaît dans la glace. Nos yeux voient rouge et l'amour s'en va, il bouge.

L'impression qu'la compassion n'existe que dans l'illusion de ce monde. Certains ont les yeux bandés, des cœurs blessés et brisés. L'incompréhension règne, à l'heure où les reines ne sont plus. Elles ont quitté leur trônes et ne prônent plus leur amour au grand jour.

L'effervescence n'est plus, l'essence des egos enflammés chavire, sur ce bateau à la dérive. Dérive des cœurs, dérive de haine. Dérive des peurs, dérive de peine.

Ne perdons plus notre temps, avançons avec ceux qui souhaitent voir. Laissons les autres sur la rive du désespoir. Nous ne pouvons plus rien pour eux. Nous avons fait de notre mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s