C’était Nous !

Le bord de mer de tes lèvres me rappelait l’enfance de mes rêves, là où mon esprit s’évadait dans les étoiles, à la nuit tombée, alors que j’étais perdue dans mes pensées, à rêvasser de l’adulte que j’aimerais devenir, je m’imaginais dans les bras de cet amoureux éperdu, inventé de justes pièces, débordant de tendresse, me berçant à la lueur de la lune, et nous comptions les étoiles ensemble…

Toi, tu connaissais par cœur le ciel et ses étoiles, tu me les présentais une par une, comme si elles faisaient toutes parties de ta vie, comme si tu les avais toutes rencontré, aimé et embrassé, comme si chaque étoile étaient tes amantes, secrètes et amoureuses de ta splendeur simplicité.

Ton regard était toujours perdu de ci de là, tu rêvassais et louchais même parfois, tu ne voulais porter tes lunettes car tu disais que cela faisait ringard et te vieillissait, déjà à cet âge tu te trouvais trop vieux et plus vieux que la moyenne, tu disais t’ennuyer avec les jeunes de ton âge alors tu allais parler au grand père de la vieille place du village qui te racontait les histoires des arbres centenaires du haut de la colline.

Parfois le matin tu enfilais ton maillot de bain, à peine les yeux éveillés, sans même prendre un petit déjeuner, boire un chocolat ou avaler un jus d’orange, et tu partais te baigner dans les caillasses au bout de la jetée. Parfois tu m’appelais en bas de la fenêtre de ma chambre, tu criais mon prénom 3 fois et si je ne répondais pas tu partais seul. Tu savais que nos nuits passaient à regarder les étoiles me fatiguait et qu’il me fallait plus de temps que toi pour récupérer.

Toi seulement 4 heureuses heures de sommeil te suffisaient pour être heureux, moi il m’en fallait 11, c’est pour cela que je t’aimais et c’est pour cela que tu m’aimais, parce qu’on était différent et on se comprenait. On n’avait pas besoin de se le dire et de se parler, ce sont nos cœurs qui chantaient dans le vent et racontaient notre Histoire aux passants….

Parfois des Étrangers venaient du bout du monde et s’installaient quelques jours dans le bourg, pour y passer des vacances, pour se prélasser en plein midi sous le soleil écrasant et pour grignoter les poissons que pépé José nous rapportait tous les matins. Même eux n’étaient pas insensibles à nos sourires et à notre complicité, ils disaient voir l’éternité dans nos yeux, ils disaient retrouver leur jeunesse oublié ici. Certains nous donnaient des caramels et d’autres restaient impassibles, rabougris par la vie et ignoraient nos appels d’enfants à vivre pleinement l’instant présent.

Tu adorais les pommes, je me souviens bien de cela, et tu voulais toujours m’en faire manger, alors que moi je préférais les oranges. Toi tu n’en mangeais pas, tu disais que des fils restaient coincés entre tes dents, que tu passais pour un bigre devant la boulangère quand tu allais acheté ta boule de pain, avec tes fils entre les dents. Je sais que tu étais amoureux d’elle même si tu ne voulais pas me le dire pour ne pas me faire de la peine. A chaque retour de la boulangerie, un sourire jusqu’aux oreilles s’étalait sur ton visage et avant d’y aller, tu passais des heures à coiffer tes trois poils sur la tête !

Ce soir tu es avec moi et j’avais envie de te le dire, tout simplement…. même si je n’ai pas besoin de te le dire car tu le sais et m’entend toujours. l’Amitié est éternelle, elle ne se dit pas, ne se raconte pas, ne se crit pas, ne se rappelle pas, elle est, tout simplement, c’est une évidence. Des 4 et des 11 défilent dans ma tête, des pommes et des oranges toquent à ma porte et les étoiles se sont toutes faufilées dans mon lit ! Pépé José est toujours là en photo sur ma table de chevet et toi tu es toujours resté dans la poche gauche de ma veste.

L’Amitié est éternelle, elle est une évidence, auquel nul homme ne peut rester indifférent. l’Amitié ne peut se vivre qu’avec le cœur, même sans les roses et le soleil, elle continue d’exister et même plus encore ! c’est cette particularité même qui nous révèle la véritable Amitié, celle qui est l’Éternité elle même. Quand le soleil s’en va et que les roses se sont évanouies sous le feu ardent, l’Amitié elle reste là, intacte, elle ne bouge pas. C’est elle qui nous nourrit et qui fait que nous sommes tous là, encore en Vie. Quand notre coeur est desséché et tout gris, c’est elle qui vient nous consoler et quand nos jours s’éteignent, c’est elle qui nous accompagne jusqu’au jour du grand sommeil.

Et dans mon cœur j’entendrai ton rire en écho, répondant au mien, et sous le soleil de mes nuits tu me berceras jusqu’à l’infini des présages, et au travers des mirages en plein désert j’entendrais ta voix me dire que tout va bien, que tout ira bien… et je serais bénie pour l’éternité et tu seras l’heureux élu de mon cœur, au fil des âges, jusqu’aux confins des Univers, tu chanteras mon nom et je te bénirai à la fontaine des souvenirs, sur le pont des amoureux, là où les cœurs s’éveillent et les âmes s’émerveillent, là où le souvenir devient beauté et réanime la candeur des jours heureux….

Je ne suis pas certaine de la terminaison de certains verbes, mots, conjugaison… l’important ici est le message et la conjugaison du souvenir, du verbe Aimer. Les fautes d’orthographe et de conjugaisons sont là pour nous rappeler que nos erreurs de vie n’enlèvent pas la beauté de l’histoire et n’empêche pas d’Aimer. l’Amour se vit partout, peu importe les circonstances….

A l’Amitié.

4 Comments

  1. Magnifique ode à l’amitié et à l’amour .En ce début d’année ,mon ami s’est envolé vers les étoiles et, en lisant ton ‘ c’était nous’ , je revisite ces merveilleux moments de partage , de complicité ,de rire. Une belle plongée dans mes souvenirs grâce à la grâce de tes mots. Sincèrement merci.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ce texte peut être revisité pour toutes les amitiés de ce monde, il suffit de remplacer quelques mots et chacun récolte son Histoire et Aime son Souvenir, pour raviver le Présent….. 😉

      J'aime

  2. Magnifique texte et illustration. Merci Anne pour tous ces partages lumineux ici et également sur youtube .  » Je Nous Aime dans la vérité de qui nous sommes réellement  »
    A l’Amitié…♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s