Ôde à la Renaissance

Aujourd’hui est ta renaissance, la renaissance de ton cœur et de ton âme, la renaissance de ton corps, à chaque seconde qui défile, dans tous les espaces temps et les directions, tu renais entièrement et en totalité à toi même.

Tu accueilles l’origine essence que tu avais oublié, mis de côté, tu rejoins ton être véritable et ta vérité intérieure, l’œil divin de ton cœur et de ton étincelle de vie, avec la Terre et l’Eternel, relié à tous les animaux et toute la création, tout le vivant.

Tout ce qui est déjà mort en toi et dans ta vie s’en vont. Laisse partir et accueille la renaissance, la résurrection d’une âme en peine.

Prends le temps de ressentir la mort qui s’éteint et s’en va, prend le temps de ressentir la vie avec toutes ces douces et chatoyantes couleurs qui revient petit à petit, dans tout ton être et dans ta vie.

Alors que l’ancien, le vieux, l’usé et tout ce qui n’est pas toi, s’en vont au loin, dans le vent, dans les vagues qui s’exaltent contre les rochers.

Alors que tu renais à toi même et te reconnais, tu laisses partir, voguer au large, les anciennes croyances et vieilles pensés, qui ne t’appartiennent pas et t’enferment dans une fausse image de toi même, à t’efforcer de tenir, qui te tiraille de l’intérieur, pour entrer dans une case qui ne te convient pas, pour suivre les codes moraux d’une société en mal d’amour, vécu dans le sacrifice de ton essence, pour plaire aux autres et satisfaire leurs demandes, qui leurs appartiennent et sont personnelles, dirigées par le Tout Puissant, où la Main Universelle prend déjà soin de leurs lendemains.

Tu n’es pas responsable de leur malheur ou de leur bonheur, tu es responsable de toi même et de ta propre joie. Tu n’es pas seul(e) et toujours accompagné, pour bâtir de nouveau l’édifice sacré, sur de véritables bases, saines, qui donnent de la joie à ton cœur et à tous ceux qui t’entourent, tous ceux que tu croises.

N’écoutes pas, n’écoutes plus les fausses voix, ne les écoutes plus, laisse les seulement passer et élève toi dans la lumière. Un jour, tu danseras de nouveau.

Bientôt.

Jeune et belle pousse,
Tu fleuriras de nouveau dans le silence de ton propre cœur. Alors qu’il abandonne tous les résidus d’un passé sombre et mortel, pour lui et pour son âme.

Alors tu fleuriras, toute neuve, au printemps prochain, telle une fleur jaillissant dans la rosée du matin, après les nuits de l’oubli, où les étoiles se sont arrêtées de briller, où la lune se cachait à ta propre intelligence, où l’héritage de la connaissance divine ne voulait se révéler en ton cœur chatoyant de merveilles sans nom.

L’heure de la renaissance éternelle a sonné, là où tous les sens renaissent à la couleur de la fleur éternelle, rose et blanche, révélée dans le cœur de Marie, soutenue et accompagnée par la fleur de lumière, sanctifiée dans le cœur de Jésus, portant la couleur de l’or éternel, de celui, de celle, qui renaissent de leurs péchés mortels.

Nous t’avons déjà donné un aperçu de ta nouvelle existence, ici tu renais de tes cendres et purge ton âme et ton cœur meurtris par les péchés que l’on t’a collé sur le dos et qui ne t’appartiennent pas.

Oui, c’est un sacrifice que tu donnes à Dieu, pour lui témoigner ta reconnaissance, afin qu’il te donne de nouveau et te remplisse de son sang rédempteur, au nom de ceux qui avaient besoin de sa lumière et de son amour pour se relever. Tu te vides en son nom et en son honneur.

C’est son œuvre et la mission qu’il t’a confié, fidèle serviteur, pour que le malheur disparaisse définitivement, pour que le malheureux soit délivré, pour que le bonheur soit entre tes mains, selon la volonté suprême, pour que le bienheureux soit secouru, pour que le bien aimé ressuscite et vive de nouveau, selon sa grâce et ses voies parfaites.

Tu nettoie toutes les racines sclérosées et prépare demain, Aujourd’hui, dans la Foi de lendemains bien meilleurs à vivre, auprès de ceux que tu aimes… Mais ne renie pas le présent et ce que tu vis, ce que tu ressens, ce serait une erreur et tu passerais à côté de l’enseignement primordial, qui t’es donné en offrande, pour la renaissance de ton être essentiel.

Reçois donc ta couronne d’humilité et de force vive, en cette heure où l’éternelle beauté règne et prône en son siège natal, immuable, infranchissable aux faibles de Foi et aux hypocrites, dans le nom de l’Eternel.

Tout cela est prévu pour toi et te seras révélé à l’heure sainte, tous les bienfaits et les bonnes œuvres en ton nom, sont inscrits dans son âme et sur son cœur, au centre de la voie lactée et du royaume des cieux. Et tu recevras au centuple de ce que tu as donné, tu seras Prière pour nos âmes, au son d’un été émerveillé…

Pour que le meilleur s’enracine et s’accomplisse sur Terre, pour que le juste soit honoré dans sa vive puissance divine d’incarnation, pour des siècles et des siècles.

Amen.


@Anne Delucis

Art by Gaia Orion

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s